Faro : un jeu de carte à connaître

Les jeux de cartes existent par millier et le Faro est l’une de ces variantes. Une partie de Faro se dispute avec un paquet anglais comportant 52 cartes. La particularité ici réside dans le fait qu’aucune carte de poker n’est utilisée. Une disposition classique du jeu se fait sur un morceau de bois avec des images de treize rangées de cartes depuis l’As au Roi. Les cartes sont mêlées et disposées dans une boîte en acier, dont l’un des côtés est ouvert.

Un système sous forme de bouclier nommé le « case-keeper » est employé pour conserver les traces de toutes les cartes jouées.

Décryptage du Faro

A l’époque du Far West, les premiers paquets de cartes qui étaient utilisés pour le Faro portaient le symbole du tigre de Bengale à l’arrière. C’est sans doute pour cela que le jeu a longtemps été connu sous la dénomination de « Bucking the Tiger ». Pour miser sur une ou plusieurs des 13 cartes visibles, les joueurs se servent des jetons colorés avec leurs propres appellations comme ceux de la roulette. Les paris à cheval peuvent aussi être mis sur les cartes, et vous pouvez disposer la mise séparée sur la carte avec la plus grande valeur parmi celles qui sont visibles.

La première carte exposée est nommée le soda. Elle est montrée, mais ensuite brûlée. Par la suite, les cartes du banquier et du joueur sont mises à découvert. La carte perdante équivaut à la main du banquier. Les paris faits et équivalant à cette carte sont obtenus par la maison ou la banque. Seule la carte du joueur est gagnante, et les paris correspondants remportent la mise.

Faro et gains

Dans le cas où les cartes exposées sont les mêmes, la maison empoche la moitié de chacun des paris sur la même carte. Dans ce cas, l’atout de la maison est réduit de 25%. Dans une telle situation, tous les joueurs ont la possibilité de parier sur les trois dernières cartes. La maison a ainsi la possibilité de booster son atout. Cela porte la dénomination de « Tournant ». Les joueurs devront alors s’atteler à imaginer l’ordre précis dans lequel les trois dernières cartes seront tirées.

Lorsqu’un joueur trouve l’ordre juste, il reçoit alors un paiement de 5 contre 1. Dans le cas où deux des cartes qui restent sont pareilles, le paiement n’est effectué qu’à un contre un. Comme c’est le cas avec les autres jeux de casino basés sur le hasard, le montant que remporte la maison au Faro est assez élevé. Cependant, la popularité du Craps, de la Roulette et du Blackjack pour ne citer que ceux là, à fait passer le Faro aux oubliettes. Le Baccarat rivalise avec le Faro  à l’heure actuelle et offre même moins d’avantages à la maison.

En fin de compte, que retenir du Faro ? C’est un jeu de cartes qui possède de nombreuses similitudes avec la roulette. Les joueurs misent contre la maison en espérant remporter le jackpot. Même si aujourd’hui le Faro tend à disparaître, il ne faut pas pour autant sous-estimer son potentiel. C’est un jeu fort intéressant qui mérite d’être plus vulgarisé. Vous en savez un peu plus à présent. N’hésitez pas à proposer une petite partie de Faro à vos amis pour vous y essayer.